Le ghosting


Tu as peut-être déjà entendu parler du « ghosting » (de l’anglais ghost, fantôme), une technique de rupture qui consiste à « faire le mort », à disparaitre.
Après un premier rendez-vous décevant, cela peut arriver de ne plus s’écrire de messages, pour signifier que finalement, on n’est pas intéressé. L’autre en face peut attendre quelque chose, mais s’il ne reçoit rien, il comprend que cela n’ira pas plus loin. Cela n’est pas forcément douloureux car on venait à peine de se rencontrer. Mais si ce silence se produit après six mois, un an, trois ans de relation… C’est une autre affaire !
J’ai été ghosté-e
Tout allait bien entre toi et Chloé, vous sortiez ensemble depuis plusieurs mois, vous alliez au ciné, vous rigoliez bien… Et puis un jour, elle a arrêté de répondre et ne t’a plus jamais donné de nouvelles. Au début, tu te dis qu’elle n’a plus de batterie, qu’elle a eu un accident, qu’elle est dans le coma… Et puis au bout de quelques jours, tu vois qu’elle est toujours active sur les réseaux sociaux. Elle est toujours vivante. Elle continue sa vie, elle ne veut juste plus de toi dedans.
Après le choc, tu te sens écœuré-e. Tu te demandes ce que tu as fait pour mériter ça. Pourquoi l’autre n’a même pas pris la peine de dire : « stop, je n’ai plus envie ». Tu perds confiance en toi, tu te dis que tu ne mérites même pas une explication, que tu ne vaux rien, que l’autre ne t’estimait pas, te méprisait peut être.
Tu commences à ruminer : peut-être que tu as dit quelque chose qui n’allait pas, tu n’en dors plus la nuit, tu tournes et retournes vos derniers moments dans tous les sens. Peut-être que tu n’as pas vu que quelque chose se dégradait, peut-être que tu n’as pas voulu entendre quand elle te disait qu’elle avait des doutes, des peurs…


Thursday January 01, 1970

Et puis même si c’était le cas, personne ne mérite d’être effacé comme ça ! Le doute fait place à la colère, tu as envie de lui écrire, de lui laisser des messages insultants sur son téléphone. Tu es en colère et tu as bien raison, car ce n’est pas toi qui as fait quelque chose de mal ! Personne ne mérite de se sentir inexistant pour l’autre. C’est la personne qui t’a ghosté-e qui a mal agi, qui t’a manqué de respect. Qu’est-ce qui s’est passé dans sa tête ?!
Pourquoi j’ai ghosté
Si tu as déjà été ghosté-e, il t’est peut-être aussi arrivé-e de le faire. Il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser à ghoster, voilà quelques profils types pour t’éclairer :
– Le ghosteur sensible
Evidemment, quand on ghoste, on ne voit pas comment se sent la personne en face. On pense qu’on a évité le pire, les larmes, les cris, les questionnements… Mais en fait, ils ont bien eu lieu, sans toi. Cela t’arrange bien, pourtant l’autre souffre et n’a pas d’interlocuteur. Au lieu d’avoir à supporter « je ne t’aime plus », il doit supporter le vide. Le ghosteur sensible a peur de ses propres ressentis et oublie de se préoccuper de ceux de l’autre.
– Le ghosteur RAF (rien à faire)
C’est l’inverse du ghosteur sensible. Biberonné aux sites de rencontre, il swappe, il matche, il consomme, et puis il passe à autre chose. Homme ou femme, le ghosteur RAF prend ses conquêtes pour des produits : une nuit avec untel, une bonne soirée avec truc, ça lui suffit. Il n’a pas envie de s’engager, d’apprendre à connaître quelqu’un (il en a peur peut-être ?) alors il disparaît sans laisser de trace. Il continue sa route.
– Le ghosteur par nécessité
Il a essayé par tous les moyens de dire que ça n’allait plus : il a refusé les dernières sorties proposées, il ne riait plus autant aux blagues, il a même dit qu’il n’avait plus très envie de continuer. Mais en face, l’autre n’a pas compris. Il a continué d’envoyer des sms, proposé de se voir seulement pour le sexe.. Bref, il n’a rien voulu entendre. Alors l’autre a eu l’impression qu’il n’avait pas le choix. Supprimer le 06, bloquer l’autre sur les réseaux sociaux, pour avoir la paix. Parfois le ghosté n’a pas réalisé qu’il était lourd, voire harceleur. Le ghosteur a voulu se protéger.
Alternative au ghosting
On l’aura compris, être ghosté, ça fait mal ! Le ghosteur ne se rend pas forcément compte des conséquences potentielles pour l’autre : perte de confiance dans les relations, peur terrible de l’abandon. Alors pour ne pas être responsable d’un ESPT (Etat de stress post traumatique) chez ton ex, quelques astuces pour larguer sans ghoster !


Thursday January 01, 1970

– Tu t’es rendu compte que Mélissa et toi, vous n’aviez en fait rien en commun. Après votre date au fastfood, elle t’écrit qu’elle a passé une super soirée. Tu es tenté de ne pas répondre et de l’ignorer au collège. A la place, tu peux lui écrire « Oui c’était sympa, mais j’ai réalisé que je te voyais vraiment comme une amie ! A bientôt »
– Tu sors avec Sarah depuis six mois, au début tu étais à fond mais depuis quelques temps tu n’es plus très motivée et tu espaces les rendez-vous, les appels… Sarah doit bien se douter de quelque chose, alors tu penses que cela serait plus simple de tout bonnement arrêter de répondre. Non ! Appelle-la pour lui dire que tu n’as plus très envie de continuer, et lui proposer de prendre un café pour en discuter si elle en ressent le besoin.
– Cela fait 4 ans que James et toi vous êtes ensemble. Vous partagez le même appartement, et tu ne te sens plus du tout amoureux. Effrayé à l’idée de lui dire, tu envisages de prendre toutes tes affaires pendant que James est au judo, et de courir te réfugier chez ta sœur. Ecris plutôt à James que tu l’attends à la maison car tu as besoin de parler. Une fois qu’il est bien installé dans le canapé, dis-lui ce que tu as sur le cœur. Il sera triste et interloqué, mais il te remerciera d’avoir pris la peine de lui dire ce que tu ressentais. Et toi, tu te sentiras prêt à prendre un nouveau départ, sans regrets ni remords !
Voilà, tu as réussi à échapper au ghosting. Tu as dû parler de tes émotions, supporter celles de l’autre, mais au final, tu es assez fier-e de toi, tu en sors grandi-e, muri-e, et prêt-e à de nouvelles conquêtes !


Thursday January 01, 1970