Harcèlement : j’en suis victime !


« J’en ai marre. Ça fait tellement longtemps que ça dure… Pourquoi moi, qu’est-ce que j’ai fait ? Et eux, ça leur apporte quoi ? Je ne comprends pas. Je trouve cela injuste et ça me met en colère. Je les hais, je sais que je ne mérite pas ça. Mais par moments, j’ai honte et je me déteste. J’ai l’impression que c’est moi qui ait un problème, que je ne suis pas comme il faudrait. » Si tu es harcelé-e, essayons de comprendre ce qui se passe.
Pourquoi moi ?
Pleins de raisons différentes peuvent expliquer qu’une personne se retrouve enfermée dans une dynamique de harcèlement à un moment donné. Peut-être es-tu préoccupé-e par des problèmes personnels, peut-être as-tu une mauvaise image de toi-même mais peut-être aussi que tu manques de soutien dans ton entourage. Ou encore, tu viens d’arriver dans un nouveau lieu avec des personnes que tu ne connais pas. Mais, quoiqu’il se passe dans ta vie, personne n’a le droit d’en profiter. Et se résigner face à cette violence, c’est courir le plus grave danger car on n’essaie plus de se défendre ou on n’arrive plus à demander ni à accepter de l’aide. On peut même finir par se persuader que ce que l’on vit est normal.
Conséquences à court et à long terme
Tu as des maux de ventre, tu perds l’appétit, tu n’arrives plus à dormir et tes notes sont en chute libre ? Le harcèlement a des conséquences concrètes dans ton quotidien, et si tu n’as pas un peu d’aide, le harcèlement peut envahir tes pensées, laisser des cicatrices et devenir traumatisant. Et si on t’aidait à casser ce cercle vicieux le plus vite possible ?
L’importance d’en parler, de trouver de l’aide
Alors, comment faire ? Comment casser la dynamique d’intimidation, montrer au harceleur qu’il ne te fait plus peur, lui dire stop ? La première chose, la plus importante, c’est d’en parler : à un ami, à tes parents, à tes frères et sœurs … à une personne de confiance. Dans le cadre scolaire, tu peux t’adresser au CPE et à tous les adultes (infirmière scolaire, surveillant, professeur…). Dans le cadre professionnel ou lors d’un stage, c’est le rôle des ressources humaines de t’aider face à ce type de situation mais d’autres personnes peuvent être ressources (délégués du personnel, référent de stage, etc.). Si une situation de harcèlement a lieu dans un autre cadre, tu peux te diriger vers un commissariat, ou vers une Maison de la Justice et du Droit pour avoir des conseils juridiques. Si ces démarches te paraissent difficiles, tu peux peut-être te faire accompagner par une personne de confiance, un ami ou un membre de ta famille par exemple ?
Bien souvent, les personnes qui subissent un harcèlement pensent que si elles en parlent, cela sera pire qu’avant. Mais justement, si tu ne parles pas, tu laisses tout le champ libre au harceleur, et c’est comme cela que la situation empire ! Ce sera le rôle des personnes à qui tu demanderas de l’aide de te soutenir jusqu’au bout et de faire en sorte que cette violence s’arrête. Si tu te trouves dans une situation de harcèlement, nous sommes là pour t’écouter, te conseiller et chercher des solutions avec toi. Le 0800 235 256 est ouvert de 9h à 23h tous les jours et par chat’ depuis notre site de 9h à 22h. C’est anonyme et gratuit, n’hésite pas !


Thursday January 01, 1970

Et pour en savoir plus, va voir l’article : comment faire pour que ça s’arrête ?


Thursday January 01, 1970